• Casa
  • |
  • Noticias
  • |
  • PÉROU : Le cas Lagos del Campo vs. Perú
Haga un donativo por la justicia Haga un donativo por la justicia

PÉROU : Le cas Lagos del Campo vs. Perú

  • PÉROU : Le cas Lagos del Campo vs. Perú
    6 de febrero de 2017

    Dans le cadre de la 117e période ordinaire de sessions qui se déroulera du 6 au 17 février 2017 au siège de la Cour interaméricaine des droits de l´homme à San José au Costa Rica, le tribunal tiendra une audience publique en date du 7 février dans le cas Lagos del Campo vs. Perú.

    Monsieur Alfredo Lagos del Campo était électricien pour la compagnie Empresa Conductores Eléctricos Peruanos S.A. CEPER –PIRELLI depuis le mois de juillet 1976. En plus de ses fonctions comme travailleur, il a été dirigeant syndical du Syndicat des travailleurs CEPER PIRELLI de 1982 à 1986, et président du Comité Électoral de la Communauté Industrielle de la compagnie de 1984 à 1985 et de 1988 à 1989.

    La Communauté Industrielle consistait en une association de travailleurs visant la participation de ces derniers dans le patrimoine et la gestion de l´entreprise. Quant au Comité Électoral de la Communauté Industrielle, il s´agissait d´une entité chargée d'organiser et de mener les élections des membres du Conseil de la Communauté Industrielle et des représentants des travailleurs dans le conseil d´administration de l'entreprise.

    Alors qu´il était président du Comité Électoral, M. Alfredo Lagos del Campo a fait des déclarations à la revue La Razón afin de dénoncer et d’attirer l´attention sur de présumés actes d´ingérence indue des employeurs, autant dans les organisations représentatives des travailleurs de l´entreprise que dans la réalisation des élections internes de la Communauté Industrielle.

    Le 26 juin 1989, M. Lagos del Campo a été congédié par CEPER PIRELLI pour avoir prétendument insulté le conseil d´administration et la direction de l´entreprise lors de ses déclarations. Suite à ce congédiement, Alfredo Lagos del Campo a entrepris une longue bataille devant les instances judiciaires internes, qui ont confirmé la décision de l'entreprise.  

    Une délégation d´APRODEH se rendra au Costa Rica en représentation de la victime dans ce dossier. Caroline Dufour, coopérante volontaire d´ASFC au sein de l´Asociación pro Derechos Humanos (APRODEH) au Pérou, fera partie de cette délégation. À ce titre, elle participera directement à l´audience publique, au cours de laquelle la victime et les témoins experts rendront leur déclaration et les parties présenteront leurs allégués oraux.

    L’audience pourra être visionnée en direct sur le site web de la Cour interaméricaine des droits humains via le lien suivant :: http://www.corteidh.or.cr/index.php/es.

    Caroline Dufour est déployée au Pérou dans le cadre du projet « Protection des enfants, femmes et autres collectivités vulnérables » mis en œuvre par Avocats sans frontières Canada (ASFC) et le Bureau international des droits des enfants (IBCR) grâce à l'appui financier du gouvernement du Canada accordé par l'entremise d'Affaires mondiales Canada.

     


Suscribir al boletín de noticias
Suscribir chargement
825, rue Saint-Joseph Est, bureau 230
Québec (Québec) G1K 3C8
Canada
Téléphone : +1.418.907.2607
Courriel : info@asfcanada.ca
© Copyright - Abogados sin fronteras
Diseño web por Egzakt