Nos principes d'action


Nos six principes d’action, que nous appliquons dans tous nos projets et nos activités, sont la subsidiarité, la collégialité, la complémentarité, l'affirmation des droits humains, le professionnalisme et la responsabilité, de même que la gestion des risques.

En vertu de notre expertise en matière d’accès à la justice et de notre engagement solidaire pour les droits humains, nous agissons en vue :

  • d'établir des partenariats étroits avec des professionnels du droit, de même qu’avec la société civile, afin de procurer des bénéfices tangibles pour les personnes en situation de vulnérabilité ;
  • de générer des résultats concrets et durables au sein des collectivités auprès desquelles nous déployons nos projets de coopération ;
  • de faire du droit un véritable instrument d'inclusion, de changement et de développement.

Cette approche respecte en tout temps les besoins exprimés par les acteurs locaux. Elle est véhiculée par un travail juridique de proximité, notamment en matière de litige stratégique et de services d’aide juridique et d’assistance judiciaire.


Subsidiarité


Tous les projets de l’association sont développés et mis en œuvre en collaboration étroite avec un ou des partenaires locaux (groupes d’avocats défenseurs des droits humains, organisations de la société civile, agences gouvernementales, etc.). Généralement, ASFC ne défend pas elle-même les droits humains dans les pays où elle agit : ASFC a plutôt comme mission de renforcer la capacité de ses partenaires sur le terrain dans leur travail de défense et de promotion des droits humains.

Pour ASFC, les meilleurs défenseurs des droits humains sont les intervenants locaux. C’est donc eux qui constituent les intervenants de première ligne, et ASFC mise sur leur compétence et leur expertise. Dans cet esprit, ASFC développe son action en fonction des besoins exprimés par les intervenants locaux, à la suite d’une évaluation du contexte et de ces besoins. Ce qui n’empêche toutefois pas ASFC de s’engager entièrement dans les causes appuyées et parfois d’intervenir directement dans certaines actions en coordination avec ses partenaires locaux.


Collégialité


ASFC valorise l’esprit et le travail d’équipe, préférant considérer et présenter les résultats de son action comme le fruit d’un travail collectif. Les relations internes et externes d’ASFC sont structurées en conséquence, en tenant compte du fait que les parties concernées disposent toutes de compétences et d’expertises pertinentes. Dans la même veine, les partenariats constituent pour ASFC des opportunités de partage bilatéral ou multilatéral.


Complémentarité


ASFC favorise le partenariat et le partage d’information plutôt que la concurrence avec les autres organisations et, dans un objectif de complémentarité, cherche à coordonner ses actions avec celles des autres intervenants en matière de justice et de droits humains. Cette vision est valable tant dans les pays d’intervention qu’au Canada et à l’échelle internationale. Dans un contexte de diversité des contributions à la cause des droits humains, ASFC est convaincue que sa mission fondamentale et son expertise juridique technique sont à la fois distinctives et complémentaires de celles d’autres organisations.


Affirmation des droits humains


ASFC respecte la diversité des valeurs, croyances et opinions. ASFC s’adapte aux réalités culturelles, aux coutumes et aux pratiques des pays, régions, communautés et partenaires concernées par ses interventions et ce, dans un esprit de tolérance et d’ouverture. Ce respect de la diversité coexiste cependant avec une affirmation concrète des valeurs et principes d’ASFC et une mise en application sans compromis des droits qui sont garantis par les instruments internationaux constituant la base de l’action d’ASFC. Il en est ainsi, par exemple, du droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne, de l’égalité entre les sexes, de la non-discrimination et de l’opposition à la peine de mort et à la torture.


Professionnalisme et responsabilité


ASFC vise à intégrer les meilleures pratiques dans toutes les sphères de son action. De manière plus particulière, ASFC applique les standards de professionnalisme et d’éthique en matière de coopération internationale et de gestion financière (notamment quant au contrôle et à la réduction des coûts), de responsabilité sociale et environnementale et d’égalité entre les sexes. En ce qui concerne les devoirs et responsabilités des avocats, bien qu’ASFC n’agisse pas dans le cadre d’une relation de service juridique avocat-client, l’organisation s’inspire notamment des Principes de base relatifs au rôle du Barreau de l’ONU (1990), du Code de déontologie des avocats du Québec et du Code de déontologie professionnelle de l’Association du Barreau canadien, dans la mesure où ils sont pertinents et compte tenu des adaptations nécessaires.


Gestion des risques


Les projets d’ASFC sont mis en œuvre en fonction d’une analyse préalable des risques qui y sont associés et des mesures permettant de les atténuer. Les interventions sont soupesées afin de maximiser leur efficacité et leur durabilité tout en diminuant les risques, entre autres pour la sécurité des personnes concernées. De fait, ASFC travaille souvent dans des contextes où la sécurité des personnes est en jeu, incluant celle des bénéficiaires de ses actions et des partenaires locaux.

L’accompagnement international qui est au cœur de l’action d’ASFC vise notamment à avoir un effet positif sur leur sécurité. ASFC étant toutefois consciente que l’accompagnement peut être une arme à double tranchant, celui-ci se réalise donc en suivant un protocole déterminé. En ce qui concerne les représentants d’ASFC, l’application de règles de sécurité est cruciale non seulement pour eux-mêmes, mais également pour les répercussions potentielles de leurs actions sur l’organisation, les autres représentants d’ASFC et les tiers.


Pour en savoir plus sur nos valeurs et principes d’action, consultez notre énoncé de valeurs et principes d'action.