Retour à la section « Le blogue des coopérants »

Des ateliers de formation pour encourager l’utilisation des mécanismes internationaux des droits de la personne au Pérou

Virginie Beaubien est conseillère juridique volontaire déployée au Pérou auprès de l’organisme IPRODES depuis avril 2019 dans le cadre du projet « Protection des enfants, femmes et autres collectivités vulnérables » mis en œuvre par Avocats sans frontières Canada (ASFC) et le Bureau international des droits des enfants (IBCR) grâce à l'appui financier du gouvernement du Canada accordé par l'entremise d'Affaires mondiales Canada.


Instituto Promoviendo Desarrollo Social – IPRODES travaille activement à la protection des enfants et des adolescents contre toutes les formes de violence (châtiments physiques et humiliants, abus sexuels, exploitation sexuelle, traite de personne), à l’accès à la justice pour les enfants et les adolescents victimes et témoins de violence et au renforcement des capacités en matière de droits des enfants et des adolescents. Elle le fait notamment par l’utilisation des systèmes universel et interaméricain pour la protection des droits humains.

Le système universel de protection des droits humains est actuellement sous-utilisé par les organisations de la société civile spécialisées en protection des droits de l’enfant au Pérou. Plusieurs fonctionnaires étatiques ne connaissent pas non plus ce système. Afin d’encourager plus amplement son utilisation, IPRODES s’est joint à UNICEF et ACNUDH pour organiser des ateliers de formation comportant six modules différents, afin de renforcer les connaissances sur les « mecanismos del Sistema universal de protección de derechos humanos con énfasis en protección de niñas, niños y adolescentes »[1]. De nombreux thèmes sont abordés par les experts internationaux présents, dont la Convention relative aux droits de l’enfant et son troisième Protocole facultatif, le Comité des droits de l’enfant et le suivi de ses recommandations, le principe de l’Intérêt supérieur de de l’enfant, l’Examen périodique universel et bien d’autres.

Chaque module compte deux jours de formations destinées aux responsables du développement social aux niveaux régional et local de quatre régions prioritaires du pays (Loreto, Ucayali, Huancavelica et Carabayllo - Lima) et aux fonctionnaires des différents ministères au niveau central. Ensuite, deux jours sont destinés aux organisations de la société civile.

Même si les mêmes thèmes sont généralement abordés pour les deux publics, nous pourrions croire qu’il s’agit de deux ateliers complètement différents ! Le premier groupe, très calme et posé, est avide de connaissance et cherche à prolonger les exposés. Le deuxième groupe, déjà fort de connaissances sur le sujet, déborde pour sa part d’énergie et demande plus de travaux groupaux pour mettre en pratique les idées discutées.

En date de septembre 2019, trois modules ont déjà eu lieu et IPRODES travaille à la préparation du quatrième. À l’aide d’une évaluation d’entrée et de sortie sur les thèmes abordés, nous pouvons observer l’évolution de l’apprentissage des participants au regard de chaque thème. Les ateliers de formations s’avèrent manifestement très utiles. Par exemple, la question concernant l’Examen périodique universel n’a été réussi que par 55 % des participants provenant de la société civile lors de l’évaluation d’entrée. Lors de l’évaluation de sortie de ce module, 88 % des participants ont été en mesure de répondre correctement à la même question. Même conclusion du côté des fonctionnaires étatiques : alors que seulement la moitié d’entre eux étaient en mesure de nommer les quatre principes de la Convention relative aux droits de l’enfant lors de l’évaluation d’entrée, la totalité des participants ont réussi la même question après la formation.

Les participants semblent être du même avis. Pour eux, il s’agit d’un thème peu approfondi et cela leur permet de changer ou de restructurer leurs concepts. Plusieurs mentionnent qu’il devrait y avoir plus d’espace comme celui-ci.

Ainsi, nous pouvons déjà observer les nombreux bénéfices qu’ont les ateliers de formation mis en œuvre par IPRODES sur les connaissances et compétences des participants. Nous souhaitons bonne chance à l’organisation dans la préparation des modules suivants.

 


[1] Mécanismes du Système universel de protection des droits de l’Homme avec emphase sur la protection des enfants et adolescents.

 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires