Retour à la section « Nouvelles & articles »


Un mécanisme d’appui pour renforcer le travail et les actions de plaidoyer des organisations de la société civile haïtienne


Aujourd’hui à Port-au-Prince, notre équipe a tenu un atelier de travail avec cinq organisations de la société civile (OSC) impliquées dans la défense, la promotion et la mise en œuvre des droits humains en Haïti. Objectif? Leur présenter les outils administratifs et de collecte de données sur lesquels elles s’appuieront pour mettre en œuvre le mécanisme d’appui conçu dans le cadre du projet Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti (AJULIH).

 

 

Au total, neuf représentant(e)s des organisations Kay Fanm, Défenseurs Plus, Kouraj, Unité de recherche et d’action médico-légale (URAMEL) et Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (GARR) ont bénéficié de cet atelier visant à les familiariser avec les procédures administratives et  financières qui permettront de jeter un regard plus clair sur l’atteinte des objectifs liés aux au respect et à la mise en œuvre des droits des groupes minoritaires et des femmes victimes de violence.


Un mécanisme d’appui, c’est quoi au juste?


Un  mécanisme d’appui prend la forme d’un soutien financier qui est offert aux OSC afin de leur permettre de mettre en œuvre de manière ponctuelle, des actions spécifiques concourant à l’atteinte des résultats visés par le projet. Les activités que les OSC mèneront dans le cadre de ce mécanisme portent sur le plaidoyer, l'assistance judiciaire, la sensibilisation sur les violences basées sur le genre (VBG) et l’aide juridique aux personnes en situation de vulnérabilité.

 

 

Sélectionnés à la suite d'appels à proposition, les cinq nouveaux partenaires d'ASFC interviendront dans plusieurs départements du pays tels que l'Ouest, le Plateau central, l'Artibonite et le Sud.


À propos


Le projet AJULIH, réalisé avec l’appui du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, s’appuie sur de nombreuses années de collaboration entre ASFC et ses partenaires locaux en Haïti. Le projet tire également sa pertinence de notre expérience dans le domaine de l’accès à la justice au bénéfice des personnes en situation de vulnérabilité au Guatemala, en Colombie, au Mali et dans plusieurs autres pays d’Amérique latine, des Caraïbes et de l’Afrique.