Retour à la section « News and Articles »

Une rencontre inédite entre deux commissions vérité, une mission fructueuse pour les représentants de la CVJR


Pour faire suite à la tournée canadienne effectuée par des membres de la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) du Mali en mai dernier, Avocats sans frontières Canada a organisé, du 28 janvier au 1er février, une mission d'échange d’expériences et de bonnes pratiques en Colombie. M. Ousmane O. Sidibé, président de la CVJR du Mali, et M. Mohamed El Moctar Ag Mohamedoun, commissaire, ont eu des échanges privilégiés avec des représentant.es de différents mécanismes de justice transitionnelle et organisations de la société civile colombiens.

Ils ont notamment visité la Commission pour l’éclaircissement de la vérité, la coexistence et la non-répétition (CEV), dont l’objectif est de dévoiler la vérité sur les graves violations des droits humains qui ont été commises pendant le conflit armé, de faire reconnaître le droit des victimes et de promouvoir la coexistence pacifique dans les territoires. Il s’agissait d’une rencontre inédite entre deux commissions vérité.

Les membres des deux commissions ont discuté plus particulièrement des bonnes pratiques pour assurer la participation de tous les secteurs de la société et se sont questionnés sur les meilleures garanties de non-répétition des conflits. Les membres de la CEV ont partagé les enseignements tirés des différents processus de justice transitionnelle en Colombie avec leurs homologues maliens. De son côté, la délégation de la CVJR a fait part des leçons apprises du contexte politique, de son expérience en matière d’inclusion des groupes ethniques, de même que de la méthodologie utilisée dans l’élaboration de ses rapports.

MM. Sidibé et El Moctar ont également rencontré la présidente et plusieurs magistrats de la Juridiction spéciale pour la paix, un organe habilité à enquêter, traiter et juger les cas de violations des droits humains et du droit humanitaire commises dans le cadre du conflit armé. Ils ont par la suite visité le Centre National de mémoire historique, dont la mission est de contribuer à la mise en œuvre de la réparation intégrale et du droit des victimes du conflit armé et de la société colombienne à la vérité.


À la rencontre de la société civile colombienne


La délégation de la CVJR a profité de l’occasion pour rencontrer la société civile colombienne, notamment la Commission colombienne de juristes et le Collectif d’avocats « José Alvear Restrepo », où les échanges ont surtout porté sur les techniques de documentation des cas de violations de droits humains.

Les représentants de la CVJR ont poursuivi les discussions avec la Corporation Humanas et le Conseil pour les droits humains et le déplacement (CODHES), respectivement sur les méthodes de documentation des cas de violences sexuelles et de déplacement forcé ainsi que les moyens de réparation intégrale pour les victimes.

Enfin, des rencontres avec le Centre d’éducation et de recherche populaire pour la paix et le Proceso de comunidades negras de Colombia ont permis d’aborder les techniques d’éducation populaire pour la diffusion des résultats des travaux et les défis liés à l'intégration des minorités ethniques dans les processus de justice transitionnelle.

Les commissaires maliens se sont dits impressionnés par le niveau de dynamisme et d’organisation des organisations de la société civile colombiennes.

 

Thanks to our partners without borders