Retour à la section « News and Articles »

Jorge Noguera condamné à 25 ans de prison en Colombie : une autre victoire sur le terrain!

Le Colectivo de abogados José Alvear Restrepo (CAJAR), principal partenaire d’ASFC en Colombie dont le travail de plusieurs avocats est directement soutenu par le programme d’ASFC financé par le ministère des Affaires étrangères du Canada, a réussi à obtenir un verdict de culpabilité contre Jorge Noguera Cotes, ancien directeur du Département administratif de la sécurité (Departamento administrativo de seguridad – DAS).

Le 14 septembre dernier, la Cour suprême de Colombie a condamné Jorge Noguera à 25 ans de prison pour avoir maintenu, alors qu’il était en fonction au DAS, des liens avec des chefs et des membres des Autodéfenses unies de la Colombie (Autodefensas unidas de Colombia – AUC), principal groupe de paramilitaires du pays, afin de les aider et de les protéger dans leurs entreprises criminelles. La Cour suprême a reconnu que Jorge Noguera a fourni aux AUC des listes de personnes qui ont par la suite été assassinées et l’a ainsi déclaré coupable, de manière particulière, de l’assassinat du sociologue Alfredo Correa d’Andreis.

Cette sentence, dont appel ne peut être interjeté, constitue une reconnaissance sans équivoque du scandale de la « parapolitique », c'est-à-dire des liens entre les plus hauts niveaux de l’appareil gouvernemental colombien et les paramilitaires, ces groupes armés illégaux qui ont commis des violations des droits humains en nombre et en gravité effarants. C’est donc un grand pas pour la lutte contre l’impunité.

C’est d’abord aux victimes, aux organisations de la société civile colombienne et aux collègues du CAJAR qui luttent pour la justice au risque de leur propre sécurité que revient le mérite du succès de ce combat judiciaire.

C’est aussi une occasion de souligner l’apport d’ASFC, qui procure aux avocats du CAJAR des ressources et un accompagnement qui leur permet de mener des dossiers tels que celui-ci. Dans ce cas particulier, ASFC a aussi préparé, à la demande du CAJAR, un mémoire (amicus curiae) qui a été déposé au dossier de la cour sur l’état du droit international en matière de responsabilité intellectuelle (ou responsabilité indirecte) dans la commission d’un crime.

Félicitations senties à l’équipe de ce dossier : Alirio Uribe et Sandra Gamboa, avocats du CAJAR dans cette affaire; William St-Michel, coopérant volontaire d’ASFC qui a été au cœur de la rédaction de l’amicus curiae avec la précieuse aide de Fannie Lafontaine, administratrice d’ASFC, de Gregorio Oviedo, ancien représentant d’ASFC à Bogotá, et de Soraya Gutiérrez et Dora Lucy Arias du CAJAR; Philippe Tremblay, chargé de programme et Emily Dwyer, agente de programme d’ASFC.

Thanks to our partners without borders

Consulter la liste des partenaires