Retour à la section « News and Articles »

L’accès à la justice menacé en Haïti par le climat d’insécurité

Port-au-Prince, le 30 juin 2020 – Avocats sans frontière Canada (ASFC) déplore le récent assassinat d’un substitut du commissaire du gouvernement auprès du Tribunal de première instance de Port-au-Prince ainsi que d’autres atteintes graves à la vie et à la sécurité des acteurs et actrices du système judiciaire. 

Depuis plusieurs mois, et ce, en dépit de la pandémie de la COVID-19, le pays fait face à une insécurité grandissante. Plusieurs quartiers et localités sont sous l’emprise de bandes armées incluant le bicentenaire où est situé le Palais de justice regroupant le Tribunal de première instance de Port-au-Prince, la Cour d’appel et le siège du Barreau de Port-au-Prince. 

Cette insécurité a de graves répercussions sur le fonctionnement de la justice dans le pays, particulièrement à Port-au-Prince, où des acteurs et actrices du système judiciaire et des justiciables ont été contraints à plusieurs reprises de quitter le tribunal sous la menace d’individus armés.

 

Le dysfonctionnement des tribunaux lié à cette situation d’insécurité entraîne de graves conséquences pour l’accès à la justice en Haïti et risque de renforcer l’impunité des violations des droits humains. –  Me Appolinaire Fotso, chef de mission d’Avocats sans frontière Canada en Haïti


Cliquez pour lire le communiqué de presse

 

Thanks to our partners without borders

Consulter la liste des partenaires