Retour à la section « News and Articles »

ASFC vivement préoccupée par la vague d’insécurité qui affecte la capitale haïtienne et plusieurs régions du pays

Port-au-Prince, le 9 novembre 2020 - Avocats sans frontières Canada (ASFC) est profondément choquée et attristée par l’assassinat le dimanche 1er novembre de la jeune écolière Évelyne Sincère, à la suite de son enlèvement le 29 octobre 2020. 

La jeune femme a été torturée et son corps jeté dans une décharge à ordures, selon les déclarations du juge de paix rapportées par les médias. Ce crime d’une cruauté inouïe ne peut être toléré et les auteurs doivent être traduits devant les tribunaux. 

Depuis des années et de manière récurrente, la population haïtienne fait face à une insécurité grandissante avec la présence notoire de groupes armés dans plusieurs quartiers et villes du pays qui commettent des assassinats, des enlèvements, des viols et autres crimes graves. Malgré les dénonciations et la publication de rapports par les organisations de droits humains, ces crimes demeurent impunis.

ASFC rappelle une fois de plus que ces actes constituent des violations graves des droits à la vie, à l’intégrité et à la sécurité consacrés par la Constitution Haïtienne et plusieurs instruments internationaux de protection des droits humains ratifiés par le pays qui obligent l’État à garantir leur respect et leur jouissance. L’assassinat de cette jeune femme de 22 ans et celui de toutes les autres victimes de l’insécurité généralisée nous interpellent. 

 

L'État doit par-dessus tout garantir la sécurité et le droit à la vie de tous les Haïtiennes et Haïtiens - Me Appolinaire Fotso, chef de mission d’ASFC en Haïti.

ASFC tient à présenter ses plus sincères sympathies à la famille d’Évelyne Sincère ainsi qu’à toutes les autres victimes et espère que de tels actes ne se répéteront plus jamais.


Communiqué de presse officiel

 

Thanks to our partners without borders

Consulter la liste des partenaires