Volver a la sección « Noticias y artículos »

Les voix des Maliennes s'élèvent pour la paix

Catégories : Actualités

Les femmes et filles sont fortement affectées par les conflits au Mali et elles sont plus que jamais déterminées à revendiquer leur place dans le processus de réconciliation et de consolidation de la paix.

Le 5 décembre dernier, trois femmes courageuses ont pris parole publiquement devant la Commission Justice, Vérité et Réconciliation (CVJR), qui tenait sa seconde audience publique à Bamako. Ces femmes victimes, ainsi que sept hommes, ont témoigné devant les Commissaires, la nation malienne et le monde entier des horreurs auxquelles elles ont été confrontées pendant les différentes crises qu’a connues le Mali depuis son indépendance. Leurs messages étaient forts et réclamaient une chose: le rétablissement de leurs droits.  

Les associations de victimes font valoir leur droit à  la vérité à l'entrée de la seconde audience publique de la CVJR.

Les victimes sont prêtes pour le pardon et la réconciliation, a déclaré la représentante des associations de victimes, mais pas au prix de l’impunité. Elle a appelé de ses vœux à « oublier », non pas les morts, mais la haine et la vengeance et s’est exprimée sur la CVJR en ces termes :

La CVJR ne donne pas seulement une tribune pour parler de ce qui fait mal, elle offre l’occasion aux victimes de guérir des blessures visibles et invisibles qui sont plus douloureuses que les circonstances dans lesquelles elles sont survenues

Afin d’envoyer des messages symboliques à la nation, un panneau géant était disposé à l’entrée de la salle de l’audience et pour une première fois, l’occasion était donnée au public et aux autorités nationales de s’exprimer en écrivant des messages de paix et d’espoir pour un nouveau Mali qui affronte son passé douloureux pour construire la paix et l’harmonie entre les communautés.


La paix nécessite toute la vérité


La participation des femmes à cette 2ème audience publique pourrait être une source de motivation pour d’autres victimes, notamment des femmes et filles, à faire leur déposition auprès de la CVJR et contribuer à faire connaître la vérité.

Avocats sans frontières Canada (ASFC) est fière de contribuer à cette participation des femmes victimes, non seulement en facilitant la préparation de l’audience, le transport des témoins et l’interprétation simultanée, mais aussi en fournissant l’appui psychologique aux témoins et en ayant appuyé les associations de victimes qui ont amené vingt femmes venant de Bamako et de Ségou pour qu’elles assistent à cette 2ème audience publique en personne.

Une Malienne immortalise son souhait d'un Mali en paix et réconcilié lors de la seconde audience publique de la CVJR.

Il est essentiel de donner le même espace d’expression pour les femmes que pour les hommes. Engagée auprès de la CVJR, des organisations de la société civile y compris des associations de victimes, ASFC estime que l’État malien, les partenaires techniques et financiers du Mali et la communauté internationale, doivent encourager une participation inclusive aux processus de justice transitionnelle afin de tenir compte des besoins et attentes des femmes et filles affectées par le conflit au Mali.

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) du Mali a pour mandat d’établir la vérité sur les violations graves des droits humains commises de 1960 à nos jours. Elle vient de terminer sa deuxième audience publique sur les six audiences prévues sur les violations couvertes par son mandat, dont celles faites aux femmes et aux filles. Il s’agit d’un des objectifs principaux de la Commission, qu’elle décrit comme « un forum de reconnaissance des victimes et des témoins, et, peut-être, une voie vers leur guérison. »
 

Gracias a nuestros socios sin fronteras

Consulter la liste des partenaires