Haïti


Projet


Accès à la justice et lutte contre l'impunité en Haïti (AJULIH)

2017-2022


Présentation et Objectifs


Ce nouveau projet qui sera inauguré à l'automne 2017 a pour but de renforcer la protection des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité, notamment les femmes, les mineur-e-s et les détenu-e-s. Le projet vise à mobiliser la population haïtienne afin de stimuler une gouvernance inclusive et responsable qui contribuera à créer un réel contrepoids démocratique. Il vise à faire de la société civile une institution forte et un acteur incontournable du renforcement de la justice, une condition préalable à la consolidation de l’État de droit.

Plus précisément, son action se décline en trois grands volets:

  • Accès à la justice: permettre à l’Office de la protection du citoyen (OPC) de contribuer plus efficacement à la protection et la mise en œuvre des droits humains, grâce à une meilleure documentation des violations de droits humains, l'accroissement de l'offre de services de proximité et le renforcement d'actions de plaidoyer lui permettant de faire des recommandations et de proposer des solutions à l'État;
  • Lutte contre l'impunité: permettre aux organisations de la société civile (OSC) et aux avocat-e-s représentant les victimes de violations de droits humains de faire une différence par les voies juridiques et judiciaires, tout en développant leurs capacités en matière de lutte contre l’impunité et la corruption;
  • Participation citoyenne: accroître la participation citoyenne à la consolidation de l'État de droit par des actions de plaidoyer plus efficaces, par le renforcement des capacités des organisations de la société civile et par une sensibilisation du grand public, en particulier la jeunesse, à la revendication des droits humains, la lutte contre l'impunité, la corruption et la justice transitionnelle.

GALERIE PHOTOS


Réalisations


Au terme du projet, ASFC souhaite que:

  • des lois inconstitutionnelles, qui discriminent les femmes, les enfants, les apatrides, les minnorités sexuelles ou les détenu-e-s seront invalidées par les tribunaux, et mènent vers des réformes qui changeront le système de justice dans le pays;
  • la lutte contre l'impunité se donnera des dents grâce à des organisations de la société civile renforcées et à des avocat-e-s qui obtiendront des victoires judiciaires contre les responsables de violations des droits humains;
  • les citoyen-ne-s les plus marginalisé-e-s et les plus démuni-e-s auront désormais accès à un mécanisme de plaintes et d'accès à la jusice qui permet à l'OPC d,améliorer concrètement leur situation;
  • l’Office de la protection du citoyen offrira une voix aux personnes en situation de vulnérabilité, cernera clairement les violations de leurs droits et donnera l'impulsion à des solutions durables par un plaidoyer et des recommandations étoffées au gouvernement;
  • les citoyen-ne-s haïtien-ne-s, informé-e-s et nourri-e-s de l'action de l'OPC, de la société civile et de ses avocat-e-s, participent activement au dialogue avec l'État et deviennent un moteur de changement social.

Partenaires locaux


Collectif contre l'impunité

Fondation Konesans ak Libète (FOKAL)

Office de la Protection du Citoyen (OPC)


Partenaires et collaborateurs canadiens


Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)

École nationale d’administration publique (ÉNAP)

Protecteur du citoyen du Québec


Partenaire financier


Affaires mondiales Canada (AMC)