Retour à la section « Nouvelles & articles »


Mali : ASFC invite deux experts à Bamako pour dispenser des formations sur le droit international


Dans le cadre du projet Justice, prévention et réconciliation (JUPREC) au Mali, mis en oeuvre en consortium avec le CECI et l'ÉNAP, ASFC a récemment accueilli deux experts des domaines du droit pénal international, de la détention arbitraire, ainsi que des mécanismes onusiens de protection des droits humains.

Les deux premiers thèmes, à destination des jeunes de l’Université de droit de Bamako et de la Ligue des juristes pour la paix et le respect des droits humains au Mali, ont été présentés par Roland Adjovi, membre du groupe de travail des Nations-Unies en matière de détention arbitraire. Fort de ses connaissances et de son expérience, M. Adjovi a pu initier les juristes maliennes et maliens de demain au travail de la Cour pénale Internationale, ses enjeux, ainsi qu’à l’importance de l’action des rapporteurs spéciaux et des groupes de travail des Nations-Unies. Plus important encore, cette intervention s’inscrit dans la pérennisation du travail d’Avocats sans frontières Canada au Mali, qui a pour but de placer l’humain et ses droits au cœur des préoccupations de la société malienne et, à plus large échelle, de la communauté internationale.

Le troisième thème, qui à trait aux mécanismes onusiens de protection des droits humains, fut quant à lui dispensé par Me Tremblay, avocat principal chez Avocats sans frontières Canada. À l'attention de la société civile malienne et principalement des acteurs du droit, cette formation a profité à plusieurs avocats et autres défenseurs des droits humains. Elle avait pour but d’informer les particpant.es sur les moyens d’action et d’influence entourant les divers mécanismes onusiens. Examen périodique universel, organes des traités et procédures spéciales sont autant de mécanismes qui permettent à la société civile de se faire entendre au travers de saisines et plaidoyers.