Retour à la section « Nouvelles & articles »


Revirement de situation dans le procès historique de Ríos Montt

D’abord prévu pour le 14 août 2013, le procès historique pour génocide à l’encontre de Rios Montt fut devancé au 19 mars 2013. Depuis l’annonce de l’ouverture du procès le 28 janvier 2013, le climat au Guatemala est tendu et la question de la sécurité des opérateurs de justice est préoccupante. En effet, les menaces reçues par le Procureur et la juge présidant le dossier ont motivé la décision de cette dernière de devancer de plus de quatre mois ce procès d’ampleur. Les parties civiles et le Procureur devront redoubler d’efforts dans leur préparation afin d’être prêts à rendre justice aux nombreuses victimes.

La présence d’observateurs internationaux sera également nécessaire du début du procès jusqu’à la sentence afin d’assurer la transparence des procédures et d’éviter les risques d’ingérence politique ou de tiers.

ASFC est préoccupé par la sécurité de ses partenaires et des opérateurs de justice au dossier qui font preuve de courage dans cette étape importante de la lutte contre l’impunité. En plus d’avoir appuyé le travail des parties civiles tout au long des procédures, ASFC maintient sa présence et réitère son appui grâce à la présence de deux coopérants sur le terrain.