Retour à la section « Nouvelles & articles »

Après Port-au-Prince, des avocat.e.s en région s’initient au litige stratégique de droits humains

Les paritcipant.e.s en marge de la formation.

Les paritcipant.e.s en marge de la formation

Du 1er au 3 septembre 2021, en partenariat avec le Barreau des Gonaïves, quinze jeunes avocat.e.s stagiaires ont été formé.e.s en litige stratégique. Cette initiative soutenue par Avocats sans frontières Canada (ASFC) vise à renforcer leurs capacités à défendre les droits humains. 

Dans la juridiction des Gonaïves, depuis environ un mois, les actes de violences sont à la hausse. Chaque semaine, au moins huit cas de viols sont rapportés. Les victimes sont en majorité des mineures et des femmes en situation de vulnérabilité. 

Ayant manifesté un grand intérêt pour la défense et la protection des droits humains, les quinze avocat.e.s stagiaires présent.e.s ont été initié.e.s au litige stratégique par leurs pairs, qui avaient bénéficié de cette même formation en mars 2020. Il s’agit de la deuxième séance de restitution, la première ayant été réalisée en janvier 2021 à Port-au-Prince.

Maitres Cassandley Innocent et Kinsy Barthelus, deux des formateur.trice.s.

Maitres Cassandley Innocent et Kinsy Barthelus, deux des formateur.trice.s


Une formation qui répond aux attentes


Pour Me Laury Sandry Joseph, qui assistait à la formation, le litige stratégique est un excellent outil de lutte contre les violations des droits humains. Les interventions, axées sur les aspects théoriques et pratiques, le traitement des cas de violences sexuelles et le système interaméricain de protection des droits humains, lui ont permis une meilleure compréhension du litige stratégique et des possibilités qu’il offre. 

Cette formation permettra à ce noyau d’avocat.e.s d'agir en faveur de l'État de droit et de contribuer à une Haïti plus juste. - Me Jaccène Jacques, Bâtonnier de l’Ordre des avocats des Gonaïves.

Tou.te.s les participant.e.s se sont engagé.e.s à mettre en pratique les connaissances acquises. À l’image des formateur.trice.s, à leur tour, ils auront à restituer les notions qui leur ont été inculquées à leurs pair.e.s.

Les participant.e.s entrain de suivre un module de la formation

Les participant.e.s entrain de suivre un module de la formation


Le litige stratégique comme outil de changement


Le litige stratégique est l’un des axes d’intervention principaux d’ASFC en Haïti et dans les autres pays dans lesquels elle intervient. Il favorise le recours accru aux tribunaux nationaux et aux instances régionales et internationales capables de provoquer un changement structurel et cherche à influencer positivement la jurisprudence sur les droits humains. 

C’est un outil novateur qui a vraiment un potentiel important pour inciter des changements de pratiques et de créer des précédents. Il a fait ses preuves dans plusieurs pays, y compris Haïti. - Me Gaël Pétillon, directrice Haïti d'ASFC.

En juillet dernier, grâce à l’intervention du Cabinet des avocats.e.s specialisé.e.s en Litige stratégique (CALSDH), la justice haïtienne s’est prononcée sur un cas de violence sexuelle. L’agresseur a été condamné à dix ans de prison et la victime a été dédommagée, et ce, grâce à un témoignage clé. L’engagement du cabinet a aussi permis à sept femmes victimes de viol en prison de recouvrer leur liberté. Plusieurs autres cas emblématiques de violences basées sur le genre sont en cours de traitement. 

C’est sur ce genre de cas que travailleront les 15 avocat.e.s stagiaires formé.e.s aux Gonaïves. 

ASFC souhaite que l’engagement de ces jeunes avocat.e.s contribue au renforcement du système judiciaire haïtien pour une meilleure protection des droits humains. 

 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires