Retour à la section « Nouvelles & articles »

ASFC se réjouit de voir le travail de son partenaire guatémaltèque reconnu par l’American Bar Association

Québec, le 23 avril 2012 – Edgar Fernando Pérez Archila, fondateur et avocat directeur du Cabinet juridique de droits humains du Guatemala (CJDHG), le partenaire principal d’Avocats sans frontières Canada (ASFC) au Guatemala, est le lauréat du prestigieux International Human Rights Award 2012 de l’American Bar Association. Ce prix est décerné chaque année à un avocat qui s’est distingué par son travail de défense des droits humains et qui est victime de persécution en raison de ses activités professionnelles.

« Nous nous réjouissons de voir ainsi reconnue l’extraordinaire contribution d’Edgar Pérez et du Cabinet juridique de droits humains du Guatemala à la cause des victimes et de la justice », a déclaré maître Pascal Paradis, directeur général d’ASFC. « Edgar Pérez est un avocat dont la compétence, l’engagement et le courage forcent l’admiration, en plus d’être un homme d’exception. Le travail effectué par Edgar Pérez et ses collègues du CJDHG est essentiel pour les droits humains au Guatemala et à l’échelle internationale », a-t-il renchéri.

Edgar Pérez et ses collègues du CJDHG représentent gratuitement les groupes les plus vulnérables et agissent actuellement dans plus d’une vingtaine de dossiers, incluant la plupart des cas les plus emblématiques au Guatemala. « Le travail acharné d’Edgar Pérez au cours des 20 dernières années a permis de mettre en œuvre les droits fondamentaux des groupes les plus vulnérables et a culminé au cours des dernières années avec des avancées significatives devant les tribunaux nationaux et internationaux », a ajouté maître Paradis.

À titre d’exemples, notons la condamnation historique à plus de 6 000 ans de prison de cinq ex-militaires responsables du massacre de Las Dos Erres pour torture, viol et meurtre de plus de 200 civils et pour crimes contre l’humanité, la mise en accusation d’Héctor Mario López Fuentes, ancien chef de l’État-major de l’armée du Guatemala le 6 septembre 2011 pour le meurtre de 300 autochtones, et la comparution en audience préliminaire le 26 janvier dernier du général militaire José Efraín Rios Montt, ancien chef d’État du Guatemala, pour répondre à des accusations de génocide et de crimes de guerre à l’encontre de communautés mayas. Dans tous ces dossiers, c’est Edgar Pérez et le CJDHG qui représentaient les victimes à titre de partie civile.¸

« Le CJDHG est unique au Guatemala. L’impunité ayant été la règle depuis des générations, le travail d’Edgar Pérez et du CJDHG est vital pour que finalement justice soit faite, a mentionné maître Claudia María López David, coordonnatrice juridique d’ASFC au Guatemala. Edgar Pérez et le CJDHG contribuent entre autres à ce que les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité soient jugés afin que le pays puisse avancer ».

Maître Edgar Fernando Pérez Archila a reçu l’International Human Rights Award 2012 à New York le 21 avril dernier.
 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires