Retour à la section « Nouvelles & articles »

Une participation remarquée à la Conférence Internationale des Barreaux

Catégories : Événements


Du 6 au 9 décembre 2017 dernier, à Port-au-Prince en Haïti, a eu lieu le 32ème congrès de la Conférence Internationale des Barreaux de tradition commune (CIB), un rendez-vous qui s’est tenu sur le thème « Les avocats francophones au service du développement économique et social ». Accompagnée notamment de représentants du Barreau du Québec et d’Éducaloi, ASFC a contribué directement aux travaux de cinq des huit panels prévus au programme et continué de jeter les bases de son nouveau projet Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti (AJULIH).

« Le Congrès de la CIB est un évènement majeur qui réunit chaque année des bâtonniers, avocats et autres juristes des pays de tradition juridique commune, essentiellement francophones. Il répond à l’objectif de créer des échanges intellectuels et de favoriser le partage d’expériences entre les différents barreaux membres, et entre leurs avocats », explique Me Monferrier Dorval, président du comité d’organisation du 32ème congrès de la CIB.

 

Foule présente à l'ouverture de la Conférence.

 

Les différents enjeux sur lesquels les membres de la délégation d’ASFC sont intervenus ont porté sur les droits des femmes et le développement économique, l’importance de la communication claire en droit, la protection des investissements et les droits fondamentaux des populations, la lutte contre l’impunité et l’éradication de la détention provisoire arbitraire.


Un lieu de partage et d’échanges entre les juridictions francophones du Nord et du Sud


Au sein de la délégation d’ASFC, notons la présence du bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin, de la directrice générale d’Éducaloi, Mme Ariane Charbonneau et de Me Philippe Larochelle, avocat spécialisé en droit international. Me Jean-François Bonin, conseiller juridique spécialisé dans l'élaboration et la mise en œuvre de politiques de coopération juridique et judiciaire dans l'espace francophone international, s’est également joint au groupe pour la durée de l’événement.

« Notre visite ici était nécessaire pour voir et comprendre ce qui se passe et vivre cette expérience de terrain. A chaque fois, on retourne chez soi changé et avec une nouvelle volonté de servir. J’étais très content d’être là et j’ai été impressionné par la qualité des interventions», souligne Me Grondin, qui a profité de cet événement pour venir constater le travail effectué par l’équipe d’ASFC et ses partenaires sur le terrain.

 

Réunion de travail dans les bureaux d'ASFC à Port-au-Prince avec le bâtonnier du Québec, Paul-Matthieu Grondin et la directrice générale d'Éducaloi, Ariane Charbonneau.

 

« Nous sommes heureux d’avoir pu apporter notre touche et nos expériences dans le cadre d’un événement qui s’aligne parfaitement avec les objectifs des projets que nous menons en Haïti au Mali, au Guatemala et en Colombie. Nous nous sentons privilégiés d’avoir pu le vivre en compagnie de nos partenaires canadiens et haïtiens », ajoute Me Paradis, directeur-général d’ASFC dont l’intervention à la CIB a spécifiquement porté sur la lutte contre l’impunité, un enjeu toujours d’actualité dans le pays.

 

Présentation du bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin.

 

Notons également l’intervention remarquée de Mme Danièle Magloire, sociologue et coordonnatrice de l'organisation Kay Fanm et du Collectif contre l’impunité, deux organisations de la société civile engagées dans la lutte pour le respect des femmes en Haïti et qui collaborent avec ASFC depuis près de 10 ans.


L’importance d’aller à la rencontre de la relève juridique en Haïti


La Conférence a également été l’occasion pour ASFC de faire connaissance et développer des liens de proximité avec certain-e-s avocat-e-s haïtien-ne-s présent-e-s. En marge de la CIB, la délégation d’ASFC les a convié-e-s à une causerie sur le litige stratégique, un volet important du projet AJULIH.

ASFC est également fière d’avoir pu faciliter la participation à la Conférence de 18 avocat-e-s stagiaires haïtiens-ne-s (Neuf hommes et neuf femmes), provenant de chacune des 18 juridictions du pays.

« Je suis très heureuse d’avoir été sélectionné pour participer à cette conférence. J’ai parfois du mal à traiter certains cas par manque d’expériences ou de connaissances. Ici, j’ai eu la chance d’enrichir mes connaissances et de rencontrer d’autres collègues. A présent, j’ai d’autres collègues avec qui je pourrai discuter des dossiers difficiles. Mes objectifs sont atteints », se réjouit Marie Nicole Désir, inscrite au Barreau de Jacmel.

Rappelons que le projet AJULIH, financé par Affaires mondiales Canada (AMC) et mené en partenariat avec la Fondation Connaissance et liberté (FOKAL) et le Collectif contre l’impunité, a notamment comme objectif de contribuer au renforcement des capacités des avocat-e-s et des organisations de la société civile afin de leur permettre de faire une différence par les voies juridiques et judiciaires en matière de lutte contre l’impunité.


À propos


Avocats sans frontières Canada (ASFC) est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de contribuer à la mise en oeuvre des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique.

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires