Retour à la section « Nouvelles & articles »

Le Forum interaméricain se termine à Bogota par la signature de la déclaration visant à renforcer la coordination et la concertation dans les Amériques pour lutter contra la traite de personnes

Bogota, le 29 avril 2022 - La troisième et dernière journée du Forum interaméricain sur la lutte contre la traite de personnes à Bogota, organisé par Avocats sans frontières Canada et le Bureau de l'ombudsman de la Colombie, avec le soutien financier d'Affaires mondiales Canada dans le cadre du projet «  Non à la traite », s'est soldée par un succès.

Le Forum a réuni des survivant.e.s, des organisations de la société civile, des procureur.e.s, des policiers, des médiateur.trice.s et des institutions publiques de 12 pays des Amériques dans le cadre d'un échange horizontal et multilatéral. Durant les trois jours du Forum, de nombreuses réunions parallèles, déjeuners et dîners de travail, ont eu lieu. La nécessité d’une lutte sans frontières contre ce fléau qui n'en a pas a été réitérée. 

Pascal Paradis, directeur général d'Avocats sans frontières Canada, a déclaré :

La coopération internationale doit soutenir la coordination et la concertation régionale, c’est primordial pour lutter efficacement contre la traite de personnes. Elle doit le faire dans une perspective de genre, humaniste et intersectionnelle, qui ne laisse personne derrière et qui vise à mettre fin à toute forme d'exploitation.

Carlos Camargo, l’ombudsman de Colombie, a souligné que :

L'une des tâches fondamentales pour prévenir et contrer la traite de personnes est la coordination d'actions concrètes entre la société civile, les organisations internationales et de coopération internationale, comme nous le faisons avec Avocats sans frontières Canada, dans la mise en oeuvre du projet “Non à la traite”.

Les participant.e.s ont été invité.e.s à signer une déclaration qui présente des engagements concrets pour poursuivre le travail de coordination et de concertation régionale dans les Amériques après le Forum. Les premiers signataires ont été Carlos Camargo, ombudsman de Colombie, Blanca Izaguirre, ombudsman du Honduras, Eduardo Leblanc Jr, ombudsman du Panama, et Pascal Paradis, directeur général d’Avocats sans frontières Canada.

La Déclaration de Bogota reprend l'une des principales conclusions du Forum, à savoir la nécessité de mettre les victimes au centre de toutes les stratégies et de toutes les actions de lutte contre la traite de personnes et d’assurer leur participation à celles-ci, y compris dans l’accompagnement, la prise en charge, la réparation intégrale et la garantie de non-répétition.


Lisez le communiqué de presse officiel ici

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires