Retour à la section « Nouvelles & articles »

RETEJIENDO SABERES : Les femmes au centre des mécanismes de justice transitionnelle et de consolidation de la paix en Colombie

Bogota, 9 juin 2022 - Après 5 ans d’apprentissage, de renforcement des capacités et d’échanges de bonnes pratiques, l’initiative Retejiendo Saberes (Retisser les savoirs : tisser la mémoire, forger des chemins vers la paix), à laquelle ont participé des femmes colombiennes de la Valle del Cauca, de Santander, du Norte de Santander, de Cesar, d’Antioquia, de Nariño et du Venezuela, est arrivée à son terme.

L’initiative a été développée par Avocats sans frontières Canada dans le cadre du projet « Justice transitionnelle et femmes » [JUSTRAM] qui a été mis en œuvre  de 2017 à 2022, grâce au soutien financier d’Affaires mondiales Canada. Cette démarche collective visait à contribuer à l’amélioration de l’accès des Colombiennes à la justice et à renforcer la confiance qu’elles ont dans les institutions afin d’encourager leur participation aux mécanismes de justice transitionnelle. 

Pour atteindre cet objectif, une méthodologie basée l'éducation populaire a été utilisée pour vulgariser des outils juridiques. Cela a permis de créer collectivement des plans d'action pour la défense et la mise en œuvre des droits des femmes avec une approche de genre, intersectionnelle et territoriale. Dans la même logique, le dialogue avec l'État et les institutions a été renforcé.

Des mécanismes de renforcement des capacités des femmes survivantes de graves violations des droits humains ont été mises en place dans le but de faciliter l’exercice du droit à la vérité, à la justice et à la réparation des victimes et les garanties de non-répétition.  

Lors de l’activité de fermeture de Retejiendo Saberes, l’une des participantes a déclaré : « Grâce à ce processus, je n’ai plus peur. J’avais peur de la répression des hommes à notre égard. Grâce aux ateliers sur l’égalité des genres auxquels j’ai pu participer, cette peur a disparu, maintenant je suis libre ». Une autre participante illustre sa croissance personnelle en soulignant : « nous ne savions pas que nous étions capables de nous mobiliser, de nous lever et de dire ce que nous pensions ».

Selon Pascal Paradis, directeur général de d’ASFC :

le projet JUSTRAM a réussi à accroître une participation active et inclusive des femmes issues des différentes régions aux mécanismes de justice transitionnelle et de consolidation de la paix. Les cas de violations graves des droits humains, en particulier ceux de violences basées sur le genre et d’exécutions extrajudiciaires, ont été documentés et portés devant les tribunaux compétents. Le projet a permis à la société civile d’élaborer des propositions, des recommandations et des solutions concrètes à l’intention des autorités nationales et internationales afin de promouvoir des mesures de justice transitionnelle tenant compte d’une perspective de genre.

Retejiendo Saberes met en lumière comment les femmes qui vivent sur les territoires les plus touchés par le conflit armé et par la violence basée sur le genre sont des actrices de changement contribuant à la construction d’une paix durable. Pour cette raison, Avocats sans frontières Canada participe à soutenir cet engagement de la société civile grâce auquel des liens sont construits entre les institutions étatiques et internationales et les personnes en situation de vulnérabilité. ASFC lance un appel à la coopération internationale afin d'appuyer cet engagement envers la réconciliation et la justice.

À propos d'Avocats sans frontières Canada :

Avocats sans frontières Canada est une organisation non gouvernementale de coopération internationale, qui, depuis 20 ans, contribue à la mise en œuvre des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité, par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique.

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires