Retour à la section « Nouvelles & articles »

Vivre la justice transitionnelle en Colombie

La Colombie est profondément marquée par le conflit armé qui y a sévi pendant plus de cinquante ans. Prenant racine dans les années 60 avec l'émergence des premiers mouvements organisés de guérilla, la guerre entre les entités étatiques chargées du maintien de l’ordre et les mouvements rebelles a fait des millions de victimes. (Voir Le conflit armé interne colombien pour plus d’informations)

La multitude de violations graves de droits humains commises durant ce conflit et, dans bien des cas, leur impunité a laissé d’importantes blessures aux habitant.e.s du pays. Malgré la signature de l’Accord de paix par le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) en 2016 et le désarmement de ces mêmes Forces l’année suivante, la paix n’est toujours pas acquise. Encore aujourd’hui, la réconciliation représente un défi colossal, particulièrement en matière de droits des femmes et de lutte aux violences basées sur le genre. 

Pour mieux comprendre la situation actuelle, nous recevions, dans le cadre du webinaire Vivre la justice transitionnelle en Colombie, Laura Baron-Mendoza, avocate colombienne spécialisée dans la résolution de conflits et présentement coordonnatrice juridique au bureau d’Avocats sans frontières Canada à Bogota.

 

Un ancien combattant des FARC m’a approché et m’a demandé ce que je faisais ici. Je lui ai dit en plaisantant que je m’assurais qu’il ne retourne pas aux hostilités. Il a ri, puis m’a répondu: retourner à la guerre ne dépend pas de moi; je ne veux plus reprendre une arme de ma vie et espère que je ne serai pas obligé de le faire. Il m’a ensuite pris la main et a dit: si cela devait arriver, je me souviendrai de votre main et de votre soutien.

Regarder le webinaire

 

Pour aller plus loin 

 

Engagée pour une Colombie réconciliée


Me Laura Baron-Mendoza venait d’avoir 23 ans lorsqu'elle laissa derrière elle la pratique en cabinet d’avocats, décidée à œuvrer pour les droits humains. Sa vocation l’a amené à travailler au sein de différentes entités du gouvernement colombien, focalisée sur les réparations des victimes du conflit armé.

 

Me Laura Baron-Mendoza
Me Laura Baron-Mendoza

 

Aujourd’hui, je vis le conflit colombien à travers le témoignage de ses survivantes, y compris celles qui ont directement participé aux hostilités. Vivre au milieu de cela réaffirme le besoin urgent d’écouter, de créer un climat de confiance et de laisser notre hermétisme de côté pour coexister sans détruire.

Déterminée à contribuer à la construction d’un État de paix en Colombie, Me Baron-Mendoza poursuit le parfois difficile chemin de la défense des droits humains. Pour elle, tout est possible, sauf abandonner. 

 

Découvrir l’histoire de Me Laura Baron-Mendaza, défenseure des droits humains

 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires