Robert Tibbo


En 2013, l'avocat montréalais Robert Tibbo a aidé le lanceur d'alerte Edward Snowden, alors l'homme le plus recherché de la planète, à se cacher chez des familles de réfugiés à Hong Kong. Aujourd'hui, l'avocat et les trois familles qui ont hébergé Snowden en paient le fort prix.

Avocat respecté ayant oeuvré à la défense des droits des réfugiés à Hong Kong pendant 30 ans, Me Tibbo a dû quitter le territoire chinois en novembre 2017 en raison des menaces d'arrestation qui pesaient sur lui. Il tente maintenant de défendre ses clients à distance. Les trois familles qui ont hébergé le lanceur d'alerte américain en 2013, surnommés les « anges de Snowden », doivent quant à eux vivre avec la peur d'être à tout moment déportés vers leur pays d'origine, où ils risquent l'emprisonnement, voire même l'exécution. 

En 2017, ASFC a été contactée par une ONG canadienne, For the Refugees, pour venir en aide à Me Tibbo. Après avoir étudié le dossier, Pascal Paradis, directeur-général d'ASFC, s'est rendu à Hong Kong en novembre 2017 afin d'observer la situation et aider Me Tibbo à quitter la juridiction. 

L'histoire de Me Tibbo a retenu l'attention des médias en novembre 2018. Pour consulter les articles et émissions de radio et télévision sur le sujet, cliquez ici